Formation générale - Année universitaire 2020/2021

Pour en savoir plus, cliquez sur le nom de la formation

Formation doctorale à l’intégrité Scientifique

Cette formation est assurée par Dominique Damamme, Professeur émérite – référent Intégrité scientifique à l’Université Paris-Dauphine avec la collaboration de Claire Tignolet, Service Appui à la recherche (Service Commun de la Documentation, Université Paris Dauphine)

L’Intégrité Scientifique en recherche vise à faire échec aux manquements à la rigueur et à l’honnêteté dans la pratique scientifique et, par voie de conséquence, à conforter la confiance de l’opinion envers la recherche. Il n’est pas étonnant que la question de la véracité et, plus largement, de l’objectivité des résultats de la recherche scientifique se pose de manière aigue dans un temps de « fake news » et où l’objectivité scientifique, en tant que valeur, est fortement interpellée, aujourd’hui plus qu’hier en raison de la forte diversité culturelle et éthique des sociétés contemporaines. 

La loi de programmation de la recherche dite LPPR (2020) vient de donner une définition légale de l’intégrité scientifique : « Les travaux de recherche, notamment l’ensemble des activités de la recherche publique contribuant à ses objectifs mentionnés à l’article L. 112-1, respectent les exigences de l’intégrité scientifique visant à garantir leur caractère honnête et scientifiquement rigoureux et à consolider le lien de confiance avec la société. » 

  • Contexte réglementaire et institutionnel 

L’arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat prévoit que les Ecoles doctorales veillent à ce que chaque doctorant reçoive une formation à l'éthique de la recherche et à l'intégrité scientifique. 2

L’université Paris Dauphine a adopté en 2018 la Charte nationale de déontologie des métiers de la recherche. L’université par ailleurs s’est dotée en 2018 d’un Comité d’Ethique de la recherche chargé d’apprécier le caractère éthique d’une recherche, à la demande du chercheur, d’un comité de rédaction ou d’un organisme de recherche et de financement. Enfin, le Conseil scientifique a adopté en février 2019, en conformité avec les recommandations du « guide pour le recueil et le traitement des signalements relatifs à l'intégrité scientifique » élaboré par le réseau national des Référents intégrité scientifique, une délibération fixant la procédure de signalement des manquements à l’intégrité

Présentation de la formation 

L’enjeu de l’Intégrité scientifique peut être appréhendé à partir de quatre grandes rubriques : 

  1. quels sont les enjeux de l’Intégrité et les missions du Référent Intégrité Scientifique
  2. que faut-il entendre par méconduites, manquements, pratiques questionnables ou discutables
  3. les conflits d’intérêts, 
  4. la régulation des méconduites

Modalités de la formation 

Quatre dossiers thématiques (de 3 à 9 pages), consacrés aux enjeux de l’intégrité scientifique, aux formes de manquements, aux conflits d’intérêts, à la régulation des méconduites seront mis à disposition des doctorants sur la plateforme Mycourse. Chaque dossier est complété par des annexes. Il reviendra aux doctorants d’étudier ces dossiers et les annexes. 

Une présentation générale (en distanciel) des contenus et de la méthode retenue aura lieu le 11 février 2021 de 10h à 11h. Une session de discussion et de conclusion se tiendra en juin 2021 (date à définir). Un questionnaire visant à vérifier la compréhension des questions d’intégrité scientifique sera proposé aux doctorants lors la séance du 11 février. Il devra être renvoyé à l’Ecole Doctorale avant la réinscription l’année suivante en thèse. La formation sera validée sur la base de ce quizz. 

Séminaire hybride « anglais pour la recherche » 2021

1. Ce séminaire a 2 grands objectifs : 

  • Accompagner les doctorant(e)s à la production scientifique en anglais, 

  • Améliorer les compétences des doctorant(e)s en anglais, à l’écrit comme à l’oral, en réception comme en production, à un niveau B2+ ou C1 du CECRL 

2. Ce séminaire hybride se compose de trois « briques » qui se complètent et s’articulent logiquement : 

  • Une « Tâche Finale Individuelle » au choix du/de la doctorant(e), parmi les 4 possibilités : 

=> écrire un article scientifique ;  

=> effectuer une communication orale scientifique ;  

=> comprendre des communications dans son domaine et en faire une synthèse;  

=> présenter sa thèse en 3 minutes.  

Cette tâche fait l’objet d’un suivi individualisé (tutorat), à raison de 3h pour chaque doctorant (réparties entre : 1/ temps de « lecture – annotation » des documents produits par les doctorants ; 2/ temps d’échanges enseignant-doctorant, en présentiel ou via Skype/Teams).  

Le suivi sefait via Skype/Teams (horaires souples, co-décidés par l’enseignant et le/la doctorant(e)) sur RdV fixés à l’avance. En cas de préparation d’une publication ou d’une communication, le suivi peut être effectué jusqu’à fin juin 2021. 

  • 4 Ateliers de 3h poursuivant 2 grands objectifs : 

* Développer des stratégies d’écoute, des techniques pour améliorer sa communication scientifique à l’oral, en interaction et en continu, écrire le résumé et l’article scientifique en anglais, aller vers une meilleure maitrise de points langagiers (phonétique, lexicale, grammatical, etc.) 

* Lors de l’atelier 4 : présenter les travaux réalisés dans le cadre de la Tâche Finale Individuelle (présentation de sa communication, d’un article, de sa thèse en 3 minutes, etc.) à l’oral sur un temps de parole entre 5 et 10 minutes. 

=> Dates des 4 ateliers (de 14 à 17h, les salles seront précisées ultérieurement) : 

  • lundi 08 Février 2021 (14h à 17h) 
  • lundi  15 Mars 2021 (14h à 17h) 
  • lundi 12 Avril  2021 (14h à 17h)
  • lundi  17 Mai  2021 (14h à 17h) 

Selon les directives en cours au moment de ces ateliers, l’organisation (soit au campus Dauphine, soit en ligne via Teams) sera précisée aux doctorant(e)s inscrit(e)s. 

  • Des activités en ligne, individuelles et/ou collaboratives à distance : tout au long de l’année, activités individuelles liées au champ de la recherche (lexique / structures / écoute) et/ou résolution de « challenges linguistiques » par petits groupes de doctorant(e)s. Les activités seront choisies en fonction des besoins des doctorants, identifiés lors de la conception de la Tâche Finale Individuelle ou lors du premier atelier. 

3. Validation : Pour valider le séminaire, chaque doctorant(e) devra au minimum : 

  • Participer à deux des quatre ateliers (dont le 4ème lors des présentations orales des « Tâches Finales Individuelles» de tous et toutes) 

  • Participer aux activités en ligne, en particulier à un des Forums de « challenges linguistiques » 

  • Avoir bénéficié du suivi individuel : => envoi de document de travail et => au moins une session individuelle de suivi  

4. Enseignant responsable

M. Vincent PRADIER (Professeur agrégé d'anglais) / vincent.pradier@psl.eu