Amélie Carrère, lauréate du prix de thèse de la Cour des comptes

08/07/2021

Docteure Dauphinoise en sciences économiques, Amélie Carrère reçoit le premier prix de thèse de la Cour des comptes.

 

Depuis 2017, la Cour des comptes remet un Prix de thèse destiné à récompenser les travaux qui contribuent à la meilleure compréhension, au renouvellement de l’approche théorique et au développement de propositions innovantes dans le champ de la gestion et des finances publiques.

Le 7 juillet, Amélie Carrère, docteure Dauphinoise en sciences économiques, a reçu le premier prix ex-aequo pour sa thèse « Prise en charge de la dépendance des personnes âgées : une analyse des déterminants de l’institutionnalisation ou du maintien à domicile » réalisée au sein du Laboratoire d'Economie de Dauphine (LEDA) sous la direction de Florence Jusot, professeure de sciences économiques à Dauphine et de Emmanuelle Cambois, Directrice de recherche à l’INED.

La thèse d’Amélie Carrère, soutenue le 3 juin 2020, étudie les choix de prise en charge de la perte d’autonomie en France, en distinguant ce qui relève des déterminants de la demande (besoins et ressources) et ce qui relève de l’offre privée ou publique dans deux lieux de prise en charge : à domicile et en établissements. Les quatre chapitres reposent sur un modèle de décision non-coopérative pour identifier les contraintes économiques, d’offre et de besoins influençant les choix des personnes âgées. L’analyse très rigoureuse permet de montrer que la politique de maintien à domicile et la décentralisation de la politique gérontologique vont de pair avec des inégalités de prise en charge significatives. Les enjeux (tant pour les décideurs publics que pour les publics eux-mêmes) et l’actualité du sujet traité confèrent à cette thèse une importance majeure.

Amélie Carrère est une ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Cachan et de l’ENSAE et titulaire d'un master d'Analyse et Politique économique de Paris School of Economics. Docteure en sciences économiques de l’Université Dauphine-PSL, elle rejoint l’Institut des Politiques Publiques (IPP) en septembre 2020 en tant qu’économiste dans le programme « Autonomie» et est également chercheure associée à l’Institut National d’Études Démographiques (INED).

Toutes nos félicitations à Amélie Carrère !

En savoir plus